Tierce opposition d'un créancier au plan de redressement de son débiteur

Procédures collectives
Outils
TAILLE DU TEXTE

La saisie-attribution emporte, à concurrence des sommes pour lesquelles elle est pratiquée, attribution immédiate au profit du saisissant de la créance saisie, disponible entre les mains du tiers, ainsi que de tous ses accessoires et rend ce tiers personnellement débiteur des causes de la saisie dans la limite de son obligation.

Une banque, qui avait consenti un prêt à une SCI, a fait pratiquer deux saisies-attributions sur les loyers dus à celle-ci par la société A. La SCI a été mise en redressement judiciaire et un plan de redressement a été arrêté, auquel la banque a formé tierce opposition. La cour d'appel de Nîmes a dit que la banque était recevable à former tierce opposition au jugement, a rétracté ce jugement et prononcé la liquidation judiciaire de la SCI.Elle a retenu que, en présence (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Bibliovigie ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.